L’investissement locatif classique tel que tout le monde le connaît, est la location vide. Il existe également la possibilité d’acheter un logement meublé au sein d’une résidence services, et d’en confier la gestion à un exploitant professionnel. Bonne fiscalité, bon rendement et absence de défaut de loyer en sont les 3 principaux arguments.

Investir dans un logement meublé pour profiter d’une fiscalité avantageuse

La fiscalité de la location meublée est son principal argument. L’investisseur a la possibilité de se déclarer en tant que Loueur Meublé Professionnel (LMP) ou Non-Professionnel (LMNP) selon le montant de ses revenus locatifs et de la part qu’ils représentent au sein de son foyer fiscal. Il dispose ainsi de 2 régimes fiscaux. Le micro BIC lui accorde un abattement de 50 % sur les loyers qu’il perçoit. Le réel simplifié lui permet de déduire un certain nombre de frais, y compris l’amortissement sur les murs et le mobilier.

Mais ce n’est pas tout : s’il achète un logement neuf dans une résidence de services, il peut se faire rembourser la TVA (soit une ristourne d’environ 16 % sur le prix d’achat TTC) et bénéficier d’une remise d’impôt (11 % du prix hors taxes).

 

Un bon retour sur investissement

La fiscalité avantageuse de la location meublée permet à l’investisseur un bon retour sur investissement. Hors récupération de TVA et hors remise d’impôt, une résidence de services meublée permet un rendement brut situé entre 4 % et 6 % du prix d’achat.

En ce qui concerne les résidences de tourisme, la règle est simple : plus l’investisseur inclut de jours de jouissance, plus son rendement diminue. S’il ne souhaite pas occuper les lieux, il peut espérer un rendement d’au moins 5 %.

 

Pas de défaut de paiement des loyers

Lorsque l’exploitation du logement meublé est confiée à un professionnel, ce professionnel paye un loyer à l’investisseur. Ce principe inclut la mutualisation des risques, ce qui fait que l’investisseur n’a pas à supporter de défauts de paiement. Dans la pratique, un particulier achète un logement au sein d’une résidence (tourisme, résidence senior, logements étudiants, EHPAD…). Ce logement lui est vendu par une branche de la société exploitante. Une fois le contrat d’achat signé, l’investisseur se contente d’encaisser son loyer mensuel.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>