Le principal avantage du statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), est la faible imposition des revenus locatifs. Le loueur meublé dispose de 2 régimes fiscaux, dont l’un d’entre eux peut lui permettre un déficit foncier. En supplément, il est possible d’obtenir une remise d’impôt à travers le dispositif Censi-Bouvard.

LMNP : des revenus locatifs moins taxés

Régime du micro BIC

Le particulier LMNP choisissant d’être imposé au régime du micro BIC, bénéficie d’un abattement de 50 % sur ses revenus locatifs. Ce choix n’est possible que si les loyers qu’il perçoit de la totalité de ses locations meublées, ne dépassent pas 32 900 € par an.

Exemple : un loueur meublé investit dans un EHPAD (établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes), pour lequel la société exploitante lui verse 500 € par mois, soit 6000 € par an. Il ne sera imposé que sur 50 % de ses revenus locatifs, soit sur 3 000 €.

Régime du réel simplifié

Le LMNP imposé au régime du réel simplifié a la possibilité de déduire toutes les charges relatives à l’exploitation de biens immobiliers concernés. La 1e année, il déduit les frais d’achat, ce qui débouche généralement sur un déficit foncier. Les frais de travaux, frais de syndic, et autres charges viennent également se déduire des loyers. Les intérêts du prêt contracté sont déductibles, cependant le rôle qu’ils jouent sur le déficit foncier suit des règles particulières. Il est également possible de déduire l’amortissement des murs et du mobilier.

Exemple : un loueur meublé investi dans un EHPAD, pour lequel la société exploitante lui verse 500 € par mois, soit 6000 € par an. Les frais d’achat sont de 8000 €, les intérêts du prêt sont de 2000 €, les frais divers sont de 200 €. Il se trouve donc en déficit foncier pour 4200 €, car [6000 € – (8000 € plus 2000 € plus 200 €) = -4200]. Il ne sera donc pas imposé sur ses revenus fonciers, et déduira 4200 € l’année prochaine.

Possibilité de défiscalisation Censi-Bouvard

Un particulier demandant le statut de LMNP, et investissant dans un logement meublé neuf inclus dans une résidence de services, pourra bénéficier d’une remise d’impôt équivalente à 11 % du prix du bien immobilier acquis. Cette remise sera répartie sur 9 ans, durée pendant laquelle il sera tenu de maintenir en location.

Exemple : un loueur meublé achète une résidence de tourisme d’une valeur de 100 000 €. Il bénéficie d’une remise d’impôt direct de 1222 € par an, pendant 9 ans.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>